L’Écriture seule ?

Liberté chrétienne et asservissement doctrinal

01 octobre 2017

Même si Luther replace la Bible au cœur de la vie du chrétien, lui permettant de la lire dans sa langue et d’y accéder sans restriction, pour l’ancien moine il n’y a qu’une seule autorité : le Christ ! Et la liberté de l’Esprit.

Au départ, le Sola Scriptura de Luther voulait rendre à l'Écriture sa force de témoin de la révélation de Dieu. Mais en se développant, le protestantisme n'a pas su éviter le piège d'une nouvelle fermeture du sens et d'un nouvel asservissement. Le biblicisme et le fondamentalisme dérivent tous deux du Sola Scriptura et mettent aujourd'hui en péril l’œuvre libératrice de Luther dans les Églises issues de la Réforme. Le Sola Scriptura doit nous obliger à porter un regard sans cesse renouve...
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
Thierry ZIEGLER
pasteur à Valence et Saint-Péray

Commentaires