Au-delà de l’indignation, analyser les causes

01 mai 2021

En un an, de 2019 à 2020, le nombre de chrétiens tués de par le monde en raison de leur foi a augmenté de 60 %, passant de 2 983 à 4 761. Mais il ne suffit pas de s’indigner. Il faut aussi comprendre ce qui conduit à de tels drames, car on ne peut combattre ce dont on ignore la nature.

Ce sont des chiffres qui glacent le sang. Même s’ils avaient beaucoup baissé de 2018 à 2019 et qu’on ne peut donc pas parler d’une soudaine explosion de violences antichrétiennes, la permanence de l’intolérable le rend-il plus acceptable et peut-on se faire à ce que chacune des journées de 2020 ait vu 13 chrétiens assassinés parce que chrétiens ? La réponse est deux fois « non ! ».   Comprendre les causes Au-delà de l’indignation, la première chose à voir est que les meurtres ne sont que l...
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
Bernard Guetta
Eurodéputé RENEW, journaliste

Commentaires